La Révolution … et après ? Intervention 4

Publié le par Cercle Jacques Decour

Peut-on penser une démarche révolutionnaire ?
  
Face à la domination du capitalisme mondialisé, deux attitudes :
- Accepter comme indépassable cette domination en se satisfaisant d’en négocier, à la marge, des aménagements, de pseudo Grenelle en vague protocole Kyoto ?
 
-           Ou être acteur des transformations visant à abolir le capitalisme en construisant des rapports de forces, donc de conscience ?… prenant en compte l’objectif, les moyens, les étapes…
 
L’objectif : en finir avec la domination de la gestion capitaliste de la société…   avec l’analyse de tous les lieux de contradiction : classe, genre, migrations, priorité des droits des peuples pour une utilisation durable de la planète…
 
Les moyens : le rassemblement des opposants à cette société : analyse de la position actuelle des classes sociales… la multitude – selon Toni Negri (peuple-classe-genre) - et la définition des intérêts communs…Coopération révolutionnaire avec les peuples européens et ceux d’autres parties du monde…
 
Les étapes : * le programme d’urgence… l’entreprise… les services publics…
                           les localités et collectivités… l’anti-Etat…
·         donner un contenu réel aux avancées formelles…le moment      électoral… possibilités et limites des élections…
·         une autre conception de la démocratie qui définit les actions et les étapes…
·         ne jamais oublier l’objectif : l’accession à une société non capitaliste, sans exploiteurs, sans exploités…
 
Etre révolutionnaire, se conduire en toute circonstance, personnellement, collectivement, politiquement, en révolutionnaire… 
 
---o---
 
Trois livres m’ont remis en mémoire une époque que j’ai vécue :
-          « Naissance d’une majorité » dans lequel les journalistes Michel Cardoze et Jean Le Lagadec projettent l’avenir possible d’une majorité à la suite des 49,20% obtenu par François Mitterrand, candidat unique de la gauche à l’élection présidentielle de 1974…
-          « L’avenir du parti communiste français » de Waldeck Rochet qui tire des enseignements du grand mouvement social de 1968 – il ya déjà quarante ans - et affirme la possibilité des voies diverses de passage au socialisme
-          « Changer la vie – programme de gouvernement du parti socialiste », dans lequel, en début 1972, la présentation de François Mitterrand expose notamment les mesures irréversibles à prendre par le nouveau président et les 20 ruptures avec le capitalisme pour amorcer le passage au socialisme, c’était voici 35 ans !
 
J’ai également consulté la brochure écrite par Lénine, publiée sous le titre « La catastrophe et les moyens de la conjurer », dans laquelle il indique la nécessité de passer à l’étape suivante : la révolution prolétarienne, elle fut écrite entre le 10 et le 14 septembre 1917 et publiée fin octobre 1917, il n’y a que 90 ans !
 
 Montlouis-sur-Loire - 22 octobre – 2 décembre 2007

Commenter cet article